Le mystère

C’est la chanson la plus intrigante de l’album JASMIN.
La poésie et la voix de Christina Goh sur la composition de Yiixpe en batterie, harpe, kalimba, basses… De l’électronique, du jazz et des vocalises tribales… C’est “Le mystère”, délicat sixième titre du nouvel opus.

Les voix, tribales, chuchotées ou lyriques, se mêlent et se déclinent avec subtilité. Nous retrouvons là la suspension propre à l’effluve… Quel est ce mystère ?

JASMIN (Simple) Confidences et mode d’emploi – Livret


Trois questions à Christina Goh sur la sortie de la vidéo “Le mystère”.

Pourquoi “Le mystère” ?

Christina Goh : “Le mystère” en restera un. A chacun sa compréhension de cette ode au courage de l’enfant où qu’il soit sur cette planète.
Les sources d’inspiration de l’œuvre sont le poème de Itoua Sayi-Rolvi, “Tous oiseaux” (1er Prix Jeunesse de la Différence 2020) que je comprends comme “Tous fragiles…” qui me marqua profondément et le personnage Lys Nahbel Maogi qui inspira la composition de Yiixpe. Nous sommes bien dans cette thématique du partage de fragrance (notes de fond) pour le mieux-être.

Qui est Lys Nahbel Maogi ?

C.G. : En 2019, Lys Nahbel Maogi est créée avec le graphiste Yixxpe pour une conférence et des ateliers poésie et jeux vidéos. Nous nous sommes basés sur des archives (articles documentées sur les représentations sociales liées à l’albinisme notamment, qui caractérise le personnage réalisé en 3D). Il s’agissait d’aborder le monde numérique sans les préjugés qui fracturent les relations entre générations.

Pourquoi mettre en ligne “Le mystère” maintenant ?

C.G. : Je suis en promotion de l’album JASMIN, sur lequel figure le titre “Le mystère” et la mise en ligne de la vidéo entre deux journées internationales symboliques qui se rapprochent directement du texte de la chanson “Le mystère” me permettait également de contribuer à mon niveau.


Le Mystère
(Auteur : Christina Goh / Compositeur : Yiixpe)

C’est un mystère
Qui croise encore le fer ?
Qui croise encore le fer ? 

Où se cache l’envie
d’où se nichent les cauris
j’ai cueilli le caprice
l’ai transformé en épi
pour Lys Nahbel Maogi 

Et la vie se dessine,
grâce de la matrice
se dessine, hors du vice
fleurs de riz via wifi
pour Lys Nahbel Maogi 


C’est un mystère
Qui croise encore le fer ?
Qui croise encore le fer ? 

Un mystère, comme cette terre
suspendue et cette mer
qui appelle la lumière
pour nos attractions lunaires


Qui croise encore le fer ?
Qui croise encore le fer ?
Et la vie se dessine
Et la vie se dessine

C’est un mystère
Qui croise encore le fer ?


Pour aller plus loin


Share This: