2020, bilan d’une décennie, et perspectives

Je ne pouvais me résoudre à faire un bilan en frimant.
Au lieu de statistiques ou de vidéo récapitulative triomphantes, plutôt ce message…

Les années 2000 ne sont pas loin. Mais peut-être n’a-t-on pas vu le temps passer, occupés à construire et à déconstruire pour rebâtir…
Aujourd’hui, vingt ans après le début du nouveau millénaire où en sommes-nous ?

2020 fût un miroir. Incontestablement.
Et en dépit de tous les pronostics de science fiction ou non, les machines, tant décriées, et leurs discrets techniciens, nous auront sauvé de nous-mêmes, nous permettant de rester connectés, nous offrant information, humour, art, mais aussi ces soins et ce travail qui nous permettent de tenir…
Ce sont ces mêmes technologies qui nous mettaient à disposition les informations sur un coronavirus qui affaiblissait la Chine il y a quelque temps et que nous avions choisi pour la plupart d’ignorer… Comme si le monde n’était pas déjà un ?

Oui, 2020 fût un miroir et qu’avons nous vu dans la glace ?

Triste image de nos peines
Et reflet de nos joies ramassées à la pelle…

Extrait du titre Miroir (the Blue Light Effect) produit et offert en téléchargement libre lors du confinement national de France 4 avril 2020.

A l’aube de 2021, nouvelle décennie, de nos peines et de nos joies, que ferons-nous ?


A tous ceux qui ont été malades de la Covid-19 et qu’on regarde de loin, à ceux qui se taisent ou qui ont peur, à toutes les familles de ceux partis trop tôt, aux familles des victimes collatérales ou non de cette pandémie et des multiples catastrophes qui ont émaillé cette année (incendies, explosions, guérillas, naufrages et faillites), aux proches des suicidés, à tous ceux affaiblis psychologiquement et physiquement en cette fin de décennie, et à tous ceux qui espèrent toujours et encore, inlassables rêveurs qui portent ce monde, courage ! A tous ceux dont la vie n’a pas changé ou qui sont devenus encore plus cossus, tirant profit de ces crises, puisse Empathie croiser un jour votre chemin. A tous les innovateurs discrets et passionnés qui contribuent à améliorer notre quotidien grâce à la science. Merci !

Vison photographié par Jan Den Ouden

Un bilan de fin d’année étrange, je le conçois. Pardonnez-moi.

Perspectives ?

Rejoins moi que l’on danse,
Ce soir, chantent nos silences.
..”

Pour ma part, je vais continuer à espérer, et à danser, comme tout ce qui se meut sur cette terre bleue en mouvement. La vie est une danse, depuis celle qui aura permis notre conception.
Ma perspective pour cette nouvelle décennie ? Dans ce grand ballet qui rassemble la galaxie et la fourmi, chacun n’a t-il pas sa place ? Même comme figurante, je vais m’atteler à peaufiner mes pas.

En vous souhaitant santé et apaisement, joyeuses fêtes de fin d’année, de décennie.

Christina Goh


Share This: