Christina Goh et Yiixpe présentent Nahbel Lys Maogi, l’O.C. de la Différence

Son nom signifie “L’expressivité imaginée comme un mélange de toutes les lumières des couleurs”.
Nahbel Lys Maogi est l’Original Character du concours international et événement pluridimensionnel “La Différence – Poésie 2019”.

Pour rappel, l’original character ou O.C. est un personnage original qui permet une immersion dans l’imaginaire (#StandUpForOCs) (source The Urban dictionnary).

Conçue par le designer français Yiixpe, également spécialiste en 3D, en collaboration avec Christina Goh, Maogi est incontestablement la création poétique phare de la nouvelle édition de “La Différence”. Yiixpe et Christina ont pris le temps pendant toute une saison, de travailler le personnage à partir d’archives, de photos et de documentation sur les cultures impliquées, l’albinisme et les représentations sociales.

Nahbel Lys Maogi

Un nom constitué d’anagrammes en latin et en français et une mention au lys, fleur symbolique de l’expressivité du ressenti en floriographie, l’O.C. du concours est un symbole à bien des égards. Voici son histoire :

D’un monde où la nature côtoie harmonieusement la haute technologie…
Sage et guerrière, ses armes sont un stylet et une tablette qui lui permettent de se téléporter dans n’importe quel espace temps et de matérialiser ou de diriger les ondes sonores et lumineuses.
Maogi Lys Nahbel est albinos, et dans son monde, elle n’est pas maltraitée, poursuivie et/ou tuée pour sa différence.
Elle a beaucoup à nous apprendre…

La définition d’une poésie intemporelle, sans frontières, entre tradition et modernité. Une super héroïne qui illustre les ateliers poétique de “La Différence” qui cette année se feront également en salles de jeux vidéos.

Regardez ses mains : les armes de cette “guerrière” ne sont pas anodins : un stylet et une tablette pour une poésie 2.0 qui utilise plus que jamais les nouvelles technologies. Combien sont-ils aujourd’hui à utiliser concommitamment à leur petit carnet, le bloc note ou l’enregistreur de leurs smartphones pour graver leurs inspirations poétiques ? La plume du 21ème siècle est aussi un stylet ou un clavier. On lit Yourcenar et Du Bellay sur un livre précieux mais aussi sur un écran ou en audiolivre (et comme cela devient pratique pour les déficients visuels !)
Les passionnés de poésie de ce siècle prennent tout et le gravent sur papier, sur leurs blogs ou le diffusent en direct live !

L’occasion à travers Maogi, de mettre l’accent sur la situation des albinos encore persécutés, pourchassés et tués dans certains pays du continent africain simplement parce qu’ils existent.

Qu’est ce que l’albinisme ?
L’albinisme oculo-cutané regroupe un ensemble de maladies héréditaires caractérisées par une dépigmentation de la peau, des cheveux et des yeux.

L’absence de mélanine (pigments biologiques) dans les mélanocytes entraîne des caractéristiques morphologiques très particulières : pigmentation variable d’un individu à l’autre allant pour les cheveux de blancs ou blond très pâle à une pigmentation quasi normale, iris gris ou bleus, pupille à reflet rouge plus ou moins visible et peau claire à très claire, particulièrement sensible aux rayons du soleil.
(Source l’albinisme : une condition génétique – Association Genespoir)

On est donc loin des tristes superstitions qui courent sur les albinos et conduisent à des dérives néfastes. Nombres d’associations se battent pour expliquer l’albinisme et agir en soutien au quotidien auprès des familles dont les enfants ont souvent besoin de dispositifs particuliers (cliquez).

Cette année le concours La Différence, en association avec le projet “Ut Fortis” a pour objectif une contribution au mieux être par le biais de l’expressivité poétique.
Oui, Nahbel Lys Maogi, a beaucoup à nous apprendre, et pourrait nous inspirer à décliner en poèmes notre ressenti sur la différence…

Un concours ouvert à tous, auteur publié ou non, expert ou amoureux des mots… Ne compte que votre ressenti sur la thématique de la différence (une illusion ? Une réalité, laquelle ?). Attention, cette année, il n’est pas possible de mentionner le nom “différence” ou l’adjectif “différent” ! A vous d’écrire !

Share This: